Publié par : Mehdi | août 17, 2008

Chronique : Doc Gynéco – Liaisons dangereuses

Retour à une époque où Doc Gynéco n’était pas encore complètement à droite.

Eté 2006. Après quelques interviews qui auraient dû nous mettre la puce à l’oreille, Doc Gyneco devient un soutien officiel du candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy en se joignant aux Universités d’été de l’UMP.

1998. A l’occasion d’un interlude reprenant une interview donnée à Daniela Lumbroso présent sur la compilation « Liaisons dangereuses » dont Gyneco est à l’origine, le MC « nègre juif et communiste » s’illustrait par des propos qui auraient vite fait de lui coller l’étiquette « furieux gauchiste » sur le dos.
« On a même le droit de chômer si on en a envie. J’ai pas envie de travailler à Mcdonalds, ni pour Bouygues, ni pour personne…Je préfère être un chômeur. Donc que les chômeurs manifestent, ils ont raison ».
Décidément, Bruno Beausir était un personnage. Tantôt fatiguant en loque humaine dans des programmes télévisés très éloignés de l’activité artistique de l’intéressé, tantôt brillant lorsqu’il décide de ressortir sa plume la plus affûtée.
Entre le classique « Première consultation » et le trop méconnu « Quality street », il y eut donc « Liaisons dangereuses ». Regrouper des personnalités aussi différentes que Bernard Tapie, Lino, Catherine Ringer, Pit Bacardi, Renaud ou encore Mc Jean Gab’1 sur un même projet avait de quoi en dérouter plus d’un. Ce fut fait. Auréolé d’une notoriété acquise après son premier album, Doc Gyneco voyait également les yeux des médias braqués sur ce nouveau disque. Ils ne manquèrent pas, à la vue de la pochette, de créer une mini-polémique autour de la compilation.


Lire la suite

Publicités

Responses

  1. Yeau Mehdi, très bonne chro’, c’est à peu près ce que je pense aussi du perso et de cette période post Première Consultation, déjà, je pensais que le crédit que j’apportais à l’époque à Gynéco était mérité mais dangereux, trop en recherche du décalage, la suite nous donne raison.
    Musicalement, pas de reproches à faire à ce projet, presque inégalé, tellement les risques artistiques pris étaient grands mais relevés haut la main, tellement le casting était large mais cohérent.
    Bref, je vais pas rentrer dans une abyssale chronique de chronique, mais je lis ton bouzin de temps en temps et j’aime beaucoup, c’est frais et pointu sans être hautain ni hors d’accès, donc je t’encourage à continuer, j’aime.

    aka Jean-Pierre sur l’Abcdr

  2. Tu fais plaisir Jean-Pierre !
    Merci pour les retours sur la chro et le blog en général.
    J’étais un peu trop jeune pour apprécier « Liaisons dangereuses » en 98 mais force est de constater que quand tu réécoutes ses 3 premiers albums aujourd’hui, y a de quoi se sentir paumé…
    Mais avec « Liaisons dangereuses », il a vraiment réussi un truc unique dans le rap français

    Content que ça t’ait plu en tout cas 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :