Publié par : Mehdi | août 29, 2008

« Le rap c’est ma maîtresse, la pop c’est l’amour de ma vie »

Billet paru sur le blog de l’abcdr

Dans le rap, les carrières sont parfois sérieusement sinueuses. Prenons un exemple simple et évident : Eminem. En 2004, au top de sa gloire, personne n’aurait réellement imaginé le blondinet s’essayer au catch ou apparaître en featuring sur un titre R&B. En 3 albums chez Aftermath, Eminem s’était imposé comme un rappeur ultra-doué capable de vendre des millions de disques sans trop de difficultés. « Encore », et son relatif échec, avait freiné le phénomène, reléguant presque immédiatement Marshall Mathers à un statut de légende has-been dont il ne fallait plus espérer grand chose de neuf. Toutes proportions gardées, nous avons également des trajectoires comparables dans notre hexagone.

Lire la suite.

Publicités

Responses

  1. Yo Mehdi,
    Pas grand chose à dire, sinon que j’ai bien aimé le passage sur Tekitek… Peut-être, et même sans doute, parce que je partage ton idée… Mouais, ça doit être ça 🙂
    Peace!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :