Publié par : Mehdi | novembre 1, 2008

L’abécédaire du son : A comme …

En tombant sur le « Dictionnaire de la bonne foi musicale » entrepris par Brain Magazine, on se dit qu’il y aurait du sens à ce qu’un site qui s’appelle abcdrduson suive le mouvement. Aucune prétention d’exhaustivité pour autant et il serait impossible d’être réellement complet. D’où l’utilisation de cette fabuleuse invention qu’est le blog, qui fait la part belle à la spontanéité et qui excuse, au passage, les oublis potentiels. Commençons donc par le commencement et la lettre « a ».

A comme… Allure : Même si on a du mal à le regarder aujourd’hui sans se dire que Jay-Z avait magistralement mis en scène sa retraite (Blueprint 3 en préparation), il n’empêche que « Fade to black » reste un documentaire passionnant. Quelques scènes mémorables : Jay-z qui dit à Just Blaze qu’un de ses beats est « limited », le chien de Rick Rubin, Kanye heureux comme un gosse de faire découvrir ‘Lucifer’ à Jay-Z, Jay-Z toujours qui pète un plomb en entendant le beat de Timbo. Et Pharrell qui supplie Jay-Z de venir au studio : il aurait le morceau parfait pour sa fin de carrière. Et le voilà parti dans une folle comparaison entre la retraite anticipée de Jay-Z et la funeste fin de Carlito Brigante, l’anti-Scarface du « Carlito’s Way » de De Palma. Et Jigga qui rétorque « Ok…That’s the speech ? »… « Yeahh that’s the speech ».
Au final ça donnera « know how this movie ends, still I play/the starrin role in « Hovito’s Way ».

A comme… Amour : Il est mort, tout le monde le sait, et on a retrouvé les empreintes d’Oxmo sur ce qu’il restait de son corps. Déconstruction en règle d’un mythe avec ‘Le jour où tu partiras’. Et si vous n’aviez pas compris, la suite est ici (et toujours avec l’aide appréciée de K-Reen).

A comme… Armen : Photographe et réalisateur, Armen peut se targuer d’avoir un sérieux vécu dans le rap. De Rocca à Booba, de 50 à Kanye, Armen a filmé et photographié quelques uns des plus grands noms du rap et cela des deux côtés de l’Atlantique. Son actualité ? Un shooting déjà fameux qui opposait Booba et Busy P. Et quand il passe de l’autre côté de la caméra, Armen à aussi des choses à dire.

A comme… AZ : Sorte de représentant ultime de NY. AZ, on ne l’imagine pas autrement que chaussés de Timberland dans un clip en noir et blanc en train de kicker un beat préparé par Primo ou, à la limite, saupoudré de voix pitchée. Bon ok, la carrière d’AZ ne se résume pas au clip de ‘The come up’. Mais quand même. Hormis quelques tentatives maladroites de réaliser des singles passe-partout, AZ a le mérite de présenter une discographie cohérente dans laquelle chaque disque compte son lot de tueries. Avec des beatmakers peu médiatisés mais doués en guise de support (Dr.Period, C.H.O.P Diesel), Az a tracé sa route. Dans l’ombre, forcément. Béatrice Dalle a son « 37°2 le matin », Keanu Reeves « My own private Idaho », AZ a ‘Life’s a bitch’. Peu importe ce qu’il fasse, on ne pourra s’empêcher de lui en reparler. La phase de Termanology sur ‘So amazing’ (« Lyrically, I’m the new AZ, Cause if I really wanted to, I could keep up with Nas ») résume la question que la planète Hip-Hop avait dû se poser à l’époque : mais qui est cet inconnu qui eclipse complètement Nas?
Toujours actif, AZ a sorti deux projets importants en 2008. Un nouvel album d’abord avec « Undeniable » qui contient le fabuleux ‘Dead end’. La (très bonne) tape « Nigga 4 life » ensuite qui accompagnait la sortie de « Nigger » « Untitled » de…Nas. Toujours actif, un nouvel album est en préparation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :