Publié par : Mehdi | novembre 8, 2009

Le rap et « The Wire »

Cheese On l’a déjà dit, la série télévisée « The Wire » bénéficie d’une belle côte de popularité au sein de la rédaction de l’Abcdrduson. D’une part, parce que la série de David Simon et d’Ed Burns est une des plus grandes fresques que le petit écran ait offert. D’autre part, parce qu’elle interpelle forcément le fan de rap lambda. Des guests de Method Man et Fredro Starr aux morceaux poussés à fond dans les voitures de Baltimore en passant par les histoires de ces corner boys, les parallèles avec le monde rapologique ne sont pas difficiles à faire. Les rappeurs américains ne s’y sont pas trompés et n’ont pas hésité à convier bon nombre des acteurs de la série à apparaître dans leurs clips. Passage en revue de ces principales apparitions.

Sydnor/Wee Bey/Bubbles/Preston Broadus/Omar Little dans ‘What we do’ de Freeway

Le ROC aime bien faire les choses en grand. Pour cet extrait du premier album de Freeway, pas moins de 5 comédiens officiant dans la série sont conviés au clip qui reprend largement la thématique de la première saison.

Stringer Bell dans ‘Respect my conglomerate’ de Busta Rhymes

Le clip s’ouvrant par une réunion de boss, il paraissait tout naturel de faire appel à Idriss Elba aka Stringer Bell, ce personnage énigmatique obsédé par la respectabilité et brillant étudiant en macroéconomie (Mcnulty s’en souvient encore).

Michael Lee dans ‘Roc Boyz’ de Jay-Z et ‘Ghetto mindstate’ de Lil Flip

Ceux qui connaissent la série savent que donner le rôle du nephew prêt à reprendre le flambeau à Tristan Wilds, interprète de Michael dans la série, était lourd de sens. Au fait, on attend toujours la suite de ce clip.

Là encore, la présence de Michael et les choix de mise en scène rappellent immanquablement les deux dernières saisons.

Felicia « Snoop » Pearson dans ‘It’s a stick up’ de Tony Yayo

Parmi l’impressionnante galerie de personnages présente dans la série, Tony Yayo a fait son choix : ses idoles se nomment Snoop et Chris Partlow. Pour ceux qui ne le savent pas encore, « Snoop » joue plus ou moins son propre rôle, elle qui, à 29 ans, a déjà écrit ses mémoires et a intégré la série après avoir rencontré Michael K. Williams, l’interprète d’Omar Little. On la voit également dans ‘The boss’ de Rick Ross, clip dans lequel elle met d’ailleurs un coup de pression assez monumental à Slim Charles, autre transfuge de la série.De son côté, Chris Partlow, Gbenga Akinnagbe dans la vraie vie, est le cousin de Wale.

Omar Little dans ‘Tuck your Ice in’ de Trick Daddy, ‘Good love’ de Sheek Louch & ‘Bury me a G/J.E.E.Z.Y’ de Young Jeezy

Qu’il aille mettre la pression avec Trick Daddy, qu’il demande du feu à Sheek Louch ou qu’il tire sur Jeezy, Omar est toujours aussi charismatique. Il apparaît également brièvement dans ‘How we do’ de The Game (soyez attentifs à 4’00), dans le film « Killa season » de Cam’ron et faisait le beau dans des clips de Madonna à l’époque où Michael K. Williams était danseur.

Preston Broadus dans ‘Lord you know’ de Cam’ron

Bodie en balance, c’est un petit peu comme si Cam’ron lui donnait l’opportunité de finir ce qu’il avait commencé à la fin de la saison 4 avant qu’une balle en pleine tête l’empêche d’aller au bout de son idée. Bubbles en flic qui cuisine Jim Jones & Killa Cam, c’est surréaliste et assez drôle.
Auteur de plusieurs apparitions dans des clips, notamment de R&B, Bodie tient également le rôle principal de ‘Ghetto gospel’, titre posthume de 2pac, joue un associé de Prodigy dans ‘Stuck on you’ et se fait emmerder par les flics dans ‘Breathe’ de Fabolous.

Wee Bey dans ‘Anything’ de Jay-Z

Dans la série, Wee Bey conserve l’image d’un homme d’honneur qui accepte de plonger pour Barksdale et de faire ses années de prison en silence. Avec ‘Anything’, Jay-Z lui donne une seconde chance avec ce scénario aux allures de rédemption dans lequel il revient offrir une maison à sa mère.
L’acteur, Hassan Johnson, a été vu dans plusieurs autres clips. Une apparition dans ‘Break you off’ des Roots, victime de 50 cent dans ‘Just a lil’ bit’ ou braqueur trahi par l’un de ses associés dans ‘Snitch’, il a souvent été convié à des projets tournant autour du rap puisqu’il a également joué dans « Belly » et posé pour la marque Shady.

Daniels dans ’03 Bonnie & Clyde’ de Jay-Z

Décidément, Jay-Z aura souvent fait appel à des acteurs issus de la série. Ici, c’est Cedric Daniels, l’un des fils conducteurs de la série, qui fait le job. Pas de surprise puisque, comme dans la série, il joue un flic ici aux trousses de Jay & Beyoncé.

Avon Barksdale dans ‘Testify’ de Common

Avon Barksdale, sous ses airs de gangsters et son irrépressible volonté de conserver tous ses coins de rue, est sûrement un des personnages les plus attachants de la série. Alors revoir Wood Harris, l’acteur qui l’interprète, dans ce clip de Common aux allures de véritable court-métrage fait toujours plaisir.

Parfois, ça marche aussi dans le sens inverse et ce sont des acteurs qui viennent investir le terrain du rap. On a déjà parlé d’Idriss Elba aka Stringer Bell qui, sous le pseudonyme de DJ Driis, pratique un rap feutré lorgnant ostensiblement vers le jazz où de Felicia « Snoop » Pearson qui était rappeuse avant de jouer la comédie. Il faut également compter avec Tray Chaney, l’interprète de Malik « Poot » Carr, qui s’est essayé à l’exercice. Force est de constater que ça n’est pas fameux. Jugez par vous-même :

Billet paru sur le blog de l’Abcdrduson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :