Publié par : Mehdi | mars 21, 2010

Interview Grain de Caf

Après avoir activement participé aux trois albums d’Octobre Rouge, Grain de Caf a sorti l’an dernier un premier album dans lequel il n’hésite pas à se livrer dans les grandes largeurs. Aller à sa rencontre était donc l’occasion pour nous de décortiquer cet opus et d’en savoir davantage sur celui qui, à la ville, s’appelle Thomas Traoré.

La pochette de l’album

Abcdr du Son : Au vu de la pochette, on ne sait pas si c’est Thomas Traoré qui sort l’album Grain 2 Caf ou l’inverse…

Grain 2 Caf : C’est une bonne remarque parce que je voulais un peu entretenir le mystère. Est-ce que l’artiste est Grain 2 Caf ou Thomas Traoré ? Est-ce que le titre de l’album est Thomas Traoré ou Grain 2 Caf ? C’est pas que j’ai un problème d’identité mais je pensais justement que les deux étaient indissociables. « Thomas Traoré » est mon titre d’album mais, évidemment, c’est mon nom et mon prénom. C’était marrant de jouer sur cette ambiguïté. D’ailleurs, quand on regarde la pochette, on a davantage l’impression que c’est Thomas Traoré qui sort l’album « Grain 2 Caf ». J’aime beaucoup l’effet visuel de la pochette aussi. C’est quelque chose que j’ai travaillé avec Alex Wise, mon graphiste. C’est discret, pas tape à l’œil, c’était vraiment le meilleur effet possible.

A : La pochette fait un peu penser à celle de « Kingdom come » de Jay-Z qui faisait apparaître le rappeur et l’entrepreneur. En ce qui te concerne, on a l’impression qu’on voit le rappeur et le citoyen. Tu voulais, après les trois albums avec Octobre Rouge, profiter de ton solo pour vraiment te livrer ? D’autant plus qu’en mettant Thomas Traoré, tu ne peux pas te permettre de mentir.

G : C’est exactement ça. Je ne voulais pas faire quelque chose de littéraire et d’autobiographique super précis et chiant avec des aspects cachés de ma vie qui emmerderaient tout le monde. Mais j’en suis arrivé à la conclusion que, même si tu arrives avec ta carapace de rappeur, c’est quand tu racontes les choses les plus personnelles que tu touches des gens. Ça leur parle parce qu’eux aussi sont passés par des situations similaires. Donc je voulais replonger dans des détails parfois anecdotiques de ma vie parce que je pense vraiment que tout le monde peut se reconnaître là-dedans. Même si tu es hermétique au rap ou à Grain 2 Caf et Octobre Rouge, c’est le genre d’albums dans lequel tu peux au moins te retrouver dans trois ou quatre titres.

Lire la suite de l’interview

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :